Alors que toutes les équipes sont en pause estivale, topsniper.ch ne l'est pas encore. Le dernier week-end de la première moitié de saison vient de se terminer. Un dernier week-end allégé, suite aussi à la canicule, au calendrier et au traditionnel tournoi de Rossemaison. Alors que la plupart des matchs se sont joués à plus de 30°C, peu de match ont été annulé. Certains ont été déplacés dans la journée. Mais tout le monde a su affronter la chaleur. Le WECJ 4 est à lire ci-dessous.

Club de la semaine :  La Baroche (3 victoires, 2 défaites)

Equipe de la semaine : Les Juniors de Courroux

Joueur de la semaine : Arnaud Nicoulin (Buix/ 8 points en deux matchs)

programmeweek-end

Ce week-end, nous aurons 4 matchs de LNA et l'un d'entre eux va sentir la poudre avec le derby entre Bienne Skater 90 et Bienne Seelanders.

En déjà sept rencontres, les Wolfettes perdent pour la première fois de la saison leur premier point! La série de sept victoires consécutives a pourtant continué aujourd'hui pour Courroux, mais elles se sont imposés (en prolongation!) 5 à 4 face à une très coriace équipe de Baroche. Dans un match plutôt équilibré, où Courroux n'a pas trouvé les solutions offensives, Baroche a su contrarier les leaders avec une excellente défense. La Baroche s'empare donc de la cinquième place, se rapprochant tout près de cette fameuse quatrième place, synonyme de play-offs!

Dans le deuxième derby de la saison, les Wolfettes ont une nouvelle fois gagné face à Rossemaison. Courroux a très bien entamé le match et a ouvert le score après une quinzaine de minutes par Emma Christe. La même a doublé le score au deuxième tiers avant que Rossemaison ne réduise le score. Dominatrices en fin de match, les joueuses locales ont échoué à plusieurs fois devant le but de Ferrari. Grâce à cette victoire, les louves reprennent la première place du classement et ne devraient plus la perdre. Rossemaison perd officiellement toute chance de participer aux play-offs. Courroux, Bienne Seelanders, Novaggio Twins et Baroche se joueront le titre. Résumé du match à lire ci-dessous.  

Quel match, quel suspens à Fontenais en ce samedi soir. Finalement, sous le froid glacial de ce 28 octobre 2017, l'équipe féminine de La Baroche est devenue Championne Suisse 2017. Malmenéés par les Wolfettes, les femmes de Lionel Poupon ont entamé une incroyable "remontada" à la 52e en remontant trois buts. Sandie Froidevaux a offert la victoire aux siennes en prolongation. Retour sur ce match totalement fou. 

Novaggio Championne Suisse 2015 ! Après leur demi-finale gagné face à Bienne Seelanders, les filles de Novaggio Twins ont accéléré lors du premier match pour s'imposer largement. Lors de ce match-retour et avec un contingent plus limité, les Tessinoises se sont imposées 9 à 7 et succèdent donc à Courroux Wolfies au palmarès féminin national ! Un plus large résumé vous sera proposé.

Le SHC Novaggio Twins est, pour la deuxième fois de suite, titré dans la seule catégorie féminine suisse de notre sport. Elles se sont imposés 8-4 dans le deuxième acte de la finale face à Courroux. Laura Desboeufs et Viviana Cereghetti (7 et 5 points) ont mené les Tessinoises au titre. Avec huit buts encaissés et un nombre incalculable d’occasions loupées (dont trois fois les montants), les Wolfettes peuvent avoir de nombreux regrets. Surtout si elles repensent au premier acte où elles avaient failli créer la surprise. Mais bon, la logique est respectée. Elles ont dominé toute la saison et s’imposent pour la troisième fois en quatre ans. Novaggio est, de sûr, l’équipe dominante dans la catégorie Women.

Yves CattinLa seconde garniture des 90 vit un retour en 1ère ligue pour le mois compliqué. En effet, après une saison 2013 couronnée de succès avec une magnifique promotion obtenue aux dépens des Zofingen Black Panthers II, le contraste avec cette saison est saisissant.
Nouvellement entraînée en début de saison par Pascal Flückliger, l'objectif était clair, il s'agissait de se maintenir en 1ère ligue en étant le plus éloigné possible de la barre. Après six matchs seulement, et une lourde défaite à Lenzburg (12-3), Pascal "Cool-Dee" Flückliger rendit son tablier. Le courant n'étant jamais réellement passé entre lui et ses joueurs, la décision semblait somme toute logique.