Voilà, la saison est lancée depuis une semaine. Une bonne semaine même. En ouverture de saison, Sayaluca a balayé un trop lèger Rossemaison en Supercoupe. Puis, il y a eu la Coupe Suisse. Un premier tour déjà passionnant. Et, pour finir, la reprise de la Ligue Nationale. Et des surprises mais aussi des résultats attendus. Bref, cette nouvelle saison est attendue par tout le monde. Et beaucoup de questions se posent. Ressemblera-t-elle à 2017 ? Y aura-t-il de gros bouleversements tant dans la FSIH, que dans topsniper.ch ou encore dans les résultats ? Peut-être. Peut-être pas. Mais, comme chaque année, des hectolitres de bières seront servis au bord des pistes. Car c’est ça notre sport, un sport amateur où tout le monde doit y trouver son plaisir.

 

Comme chaque année, Rossemaison, Givisiez et Bienne Seelanders joueront le titre. Comme chaque année, la Suisse finira deuxième de la Coupe Europe. Comme chaque année, il y aura des scandales à l’international. Comme chaque année, l’arbitrage sera critiqué. A juste titre certaines fois et d’autres pas. Comme chaque année, le mouvement Juniors de Rossemaison fera toutes les finales et toutes les Coupe d’Europe. Comme chaque année, Fabian Rüfli sera le meilleur compteur. Comme chaque année, Joël Vuilleumier sera héroïque. Et surtout, comme chaque année, il y aura des heureux et des moins heureux au final. Mais tous auront profiter d’une nouvelle saison. Dans toutes mes affirmations, combien seront fausses ? Certainement pas beaucoup. Lors de la dernière chronique de l’année, nous vérifierons. Et, à mon avis, je penche sur deux au grand maximum.

 

Tous derrière notre Nati

Le grand événement de l’année, ça sera la Coupe d’Europe des Nations au Forum Biwi. La Suisse a une mission: aller bousculer l’Allemagne. Aller la priver de titre. Pour cela, il faudra une très grande équipe de Suisse. Pour rappel, Joël Vuilleumier est déjà revenu sur sa décision de prendre une retraire internationale. Une bonne nouvelle. Il faudra un Vuilleumier au sommet de son art. Mais aussi une équipe composée de toutes les stars helvètes. Il faudra donc que tout le monde prenne du temps pour notre Nati. Car, cette année, on veut ce titre. On veut battre la grande Allemagne, l’invincible Mannschaft.

 

Rossemaison pour le doublé ?

En s’imposant face à Bienne 90, Rossemaison a bien débuté. Grâce à sept buts du talentueux Clément Stemer. Ils auront la possibilité de doubler la mise après le titre de l’année passée. Mais attention. Car derrière ça va venir fort. Givisiez, Bienne Seelanders, Bienne 90, Sayaluca. Il y a un potentiel fou dans ses équipes. Donner les deux équipes qui vont faire la finale, c’est un pronostic très difficile. Il vaut mieux ne pas s’aventurer là-dedans. Mais, s’il fallait, je dirai Rossemaison-Bienne Seelanders. Givisiez a perdu trop de joueurs. Bienne 90 manque de profondeur. Et, pour Sayaluca, c’est difficile d’avoir tant de trajet à faire dans la saison. Même si je les vois facilement dans le top 4. Comme chaque année quoi pour toutes ces équipes. Le créateur du site à un autre pronostique que le mien avec une finale : Rossemaison – Givisiez.

 

Topsniper.ch, comme chaque année ou presque

Cette saison, par manque d’effectifs, nous essaierons vraiment de travailler un maximum sur le livestreaming. Lors de chaque live, nous sommes toujours surpris par le nombre de personnes que ça intéresse. Donc, sachez-le, les grands événements de l’année seront retransmis. Souvent par nous et d’autres fois par d’autres. Les chroniques, nous allons tenter de garder cela. C’est aussi un succès. Nous aimerions aussi garder un grand nombre d’articles avec interviews. On planche fort pour trouver des moyens pour continuer cette belle aventure. A noter encore que nous retransmettrons le derby biennois vendredi à 19h15 entre Bienne 90 et Bienne Seelanders.

 

 

Le crowdfunding signal de détresse ?

On peut le dire ainsi. On n’a pas l’habitude de faire les choses à moitié et on n’aime pas stagner dans notre association. Quand on voit que l’on n’arrive pas à atteindre 75 fans sur la page du crowfunding, on peut légitimement s’interroger sur l’importance de notre site internet. Parfois, il faut mourir pour qu’on se rende compte de l’importance de quelqu’un. Ça serait triste d’en arriver-là car il y a encore quelques passionnés derrière ce site. Malheureusement, l’investissement (déplacement, temps) doit être un minimum compensé sinon l’usure sera trop grande. On vous demande de prendre juste 1 minute de votre temps pour aller sur ce site et liker cette page (sans obligation de soutien financier). Alors, quand vous avez fini de lire l'article, cliquez ici.

 

On finira cette première chronique de la saison en saluant Noé Cramatte de Buix qui souhaitait avoir son nom dans cette chronique afin d’augmenter la cagnotte de son équipe. Une apparition dans un média l’oblige à cotiser dans la cagnotte. Avec ces quelques lignes, Noé pourra offrir une petite tournée lors d’un prochain voyage à l’étranger ! Santé !