danilo amaru
Joueur de la 2ème ou 3ème ligne de Bienne Skater 90, l'attaquant Danilo Amaru s'est confié à topsniper.ch sur la saison 2017 de son équipe. Malgré l'amertume de l'élimination en demi-finale contre Rossemaison, le numéro 17 des Nonantes dit être sorti la tête haute de cette série. Il nous parle du dernier championnat mais aussi de l'avenir.
Bonne lecture 

TOPSNIPER.CH : Salut Danilo, vous aviez en début d'année annoncé vos ambitions en parlant de la conquête du titre de champion suisse. La défaite en demi-finale contre Rossemaison a été dure à avaler ?
Danilo Amaru : Salut, bien sûr elle a été dure à avaler, surtout quand ça se joue à quelques détails...Ma fois le sport c'est comme ça, il y a toujours un gagnant et un perdant mais on sort la tête haute.
Est-ce que le faite d'avoir annoncé ces ambitions vous a mis plus de pression ?
Ça a variée durant la saison pour te dire honnêtement, mais pendant les play-offs je l'ai ressenti comme une pression positive personnellement.
Qu'est-ce qui vous a manqué pour arriver en finale ?
Je pense de la constance en majeure partie, surtout pendant la demi-finale. La qualité était là et on a pu montrer qu'on était compétitif même avec la meilleure équipe que Rossemaison a pu aligner. On sort des play-offs face à l'équipe championne suisse 2017, il ne faut pas l'oublier.
Vous aviez pourtant une 1ère ligne redoutable avec la venue de Marco Müller. Et quand celle-ci était neutralisée, les autres ont pris le relais. C'est peut-être dommage que les bonnes performances de vos trois lignes n'ont pas eu lieu lors du même match ?
Chaque ligne avait son propre rôle, et oui comme tu dis peut-être nos trois lignes n'étaient pas 100% performantes lors du même match, c'est pour ça que ça c'est jouer à quelques détails et erreurs individuelles parfois.
danilo amaru4
Et toi, à titre personnel, quel bilan tires-tu de sa saison 2017 ?
Je pense comme chaque joueur, j'en tires du positif et du négatif, j'ai acquis un peu plus d'expérience et de maturité. C'est important pour progresser et prendre plus de responsabilités.

Le jeu en indoor contre Rossemaison ne vous avait pas tant déstabilisé durant le championnat. Maintenant avec le recul, la future piste indoor pourrait vous aider à mieux vous préparer durant la saison ?
Non, vue que notre préparation, on la fait de toute manière en indoor.
Préfères-tu le jeu en salle ou en indoor toi qui joue depuis toujours en extérieur ?
Au fil des années je dois t'avouer que je préfère le indoor, ça apporte un jeu plus rapide et fluide. Je suis vraiment à l'aise grâce aussi à mes expériences durant les tournois européens par exemple lors de mes années au Seelanders. Je trouve que ça rend ce sport un peu plus professionnel. Je me réjouis d'avoir une halle à Bienne.
Tu as commencé à Bienne Seelanders puis tu as rejoint les Nonante. Comment vis-tu les derbys biennois ?
C'est toujours une sensation spéciale, j'ai commencé ce sport très tôt avec mes amis d'enfance. C'est en NLA que nos chemins se sont séparé mais rien n'a changé au fil du temps. Je t'avoue que j'ai eu la chance d'évoluer et apprendre à côté d'un Gaetan Haas, Rouiller, Voirol, Ehlers. Même si quelques joueurs ne jouent plus actuellement, c'est des souvenirs qui restent gravés. Et pour ceux qui sont toujours là, un esprit de compétition est là mais c'est vraiment positif. Sur le terrain, comme en dehors, le respect est toujours là et c'est un grand plaisir de jouer contre eux. Je dois t'avouer que mon premier derby, je l'ai vécu d'une autre manière, il était vraiment intense.
Comment vois-tu l'avenir des clubs biennois. Est-ce possible qu'un jour ces deux clubs s'unissent pour regrouper ses forces ?
Il me semble qu'au mouvement junior il se passe déjà quelque chose entre les deux clubs mais je n'en suis pas sûr. Pour ce qui est de la NLA, on a deux équipes vraiment compétitives. Les unir, je pense que Bienne sera plus perdant qu'autre chose. Mais ces décisions ne dépendent pas de moi.

bs90-2017
On imagine que tu n'as pas envie de quitter le club et vivre cette nouvelle aventure avec la salle indoor prévue en 2019 ?
L'envie de quitter n'est pas là c'est sûr, après on ne sait pas ce que la vie nous réserve. Ça reste un sport amateur et on en vie pas de ça. Si au niveau professionnel ou autre je serais contraint d'arrêter malheureusement je n'aurai pas le choix. Mais j'espère jouer un jour dans cette halle.

As-tu déjà eu des contacts pour rejoindre d'autres clubs ?
Il y a toujours quelques propositions par ci par là, mais je ne suis pas intéressé.

Pour jouer au haut niveau, beaucoup de concessions doivent être faites pour être performant. Est-ce que la saison était usante cette année ?
J'avoue que je ne finis pas la saison de la même manière que quand j'avais 16 ans par exemple. Je fais généralement une bonne préparation l'hiver, mais ça se joue aussi sur l'usure morale. Chaque année est différente.

L'année prochaine, vous aurez trois clubs tessinois en LNA. Penses-tu qu'il faille réintroduire les doubles week-ends au Tessin pour soulager les amateurs que vous êtes ?
Je pense que logiquement ce serait mieux, comme tu dis ça reste amateur et pour les déplacements, il y a quand même une organisation à mettre en place. On se déplace toujours en car au tessin. A voir....

Quelles équipes vois-tu comme favorites pour la prochaine saison ?
Chaque année c'est presque les 4-5 mêmes équipes qui se rencontrent en demi-finale. On verra bien s'il y aura des surprises l'année prochaine.

Si tu pouvais changer une règle au inline-skater-hockey. Laquelle serait-elle ?
Changer aucune je pense, mise à part la nouvelle de cette année que tu ne peux pas garder la balle que quelques secondes derrières la cage. Elle n'est pas toujours bien appliquée. On verra ce que ça donne au fil des saisons.

 

LES QUESTIONS QUI FÂCHENT :
Es-tu un mauvais perdant ? Je n'aime pas perdre disons ça comme ça.
Quel est ton pire défaut sur un terrain ? Vouloir en faire trop.
As-tu déjà donné un mauvais coup volontairement ? C'est très rare mais c'est déjà arrivé
Es-tu meilleur au 3ème tiers ou au 4ème tiers ? Je pense au 5eme, j'explose tout.
Peux-tu gueuler sur un coéquipier si tu ne reçois pas la balle ? Non, je m'explique toujours.
T'arrive-t-il de faire la fête la veille d'un match ? C'est déjà arrivé quelques fois, le résultat était très surprenant lors du match. Pour l'instant, je ne gère pas trop mal.

danilo amaru2 

SI TU DEVAIS RETENIR :
Un coach : Dieter Lohr
Un gardien : Benjamin Loth
Un coéquipier : Gaetan Haas
Un adversaire : Damien Voirol
Un arbitre : -
Une victoire : Champions d'Europe
Une défaite : Finale championnat européen
Un but : Premier but en NLA
Un souvenir : Les délires et la bonne ambiance avec l'équipe.

C'est quoi topsniper.ch pour toi ? Un média sérieux qui fait avancer notre sport.
Voudrais-tu rajouter quelque chose ? Merci pour ton excellent travail. A bientôt !

 

Photo: Anaïs Ponti 

Liker ou partager cette page

Contact TOP-SNIPER.CH

Vos informations et vos questions:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone 078 842 86 26 
Lundi  au vendredi : 18h00 - 21h00
Samedi et dimanche : 10h00 - 20h00

Vos victoires font notre succès!

N'hésitez pas à nous envoyer vos informations. Nous nous ferons un plaisir de les relayer.
Vos fichiers audio, vidéo ou scripts peuvent être envoyés par whatsapp ou par sms au 078 842 86 26 mais également sur notre mail

 

Réalisation et design du site

GOS-prod